Une étude clinique de phase 1 menée au Luxembourg

Posted: Friday, February 08, 2019


Une étude clinique de phase 1 menée au Luxembourg

Paperjam Business Zu Lëtzebuerg
04 FÉVRIER 2019

Pour la première fois, un hôpital luxembourgeois participe à un projet de recherche clinique international de phase 1, à l’avant-garde de la lutte contre le cancer.

Le CHL fait ainsi le premier pas pour accueillir davantage d’essais cliniques précurseurs et renforcer l’arsenal clinique et thérapeutique de son Kriibszentrum.

Le CHL participe depuis plusieurs mois à la phase 1 de l’étude clinique internationale Spring (Survival Prolongation by Rational Innovative Genomics), premier essai clinique mondial évaluant les bénéfices de l’association de trois médicaments ciblés (tri-thérapie) sur des patients ayant un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) avancé et/ou métastatique.

«C’est une première pour le Luxembourg et pour notre hôpital», déclare le Dr Romain Nati, Directeur général du CHL. «Jusqu’alors en effet, aucun hôpital luxembourgeois n’avait été inclus dans une étude de phase 1, phase qui correspond à la première utilisation d’un nouveau traitement sur l’Homme».

Menée sous l’égide du Dr Guy Berchem, médecin spécialiste en oncologie au CHL et responsable du Laboratoire d’Hémato-Cancérologie Expérimentale du Luxembourg Institute of Health (LIH), cette phase 1 de l’étude clinique permet d’étudier la tolérabilité et l’efficacité de la combinaison des trois médicaments et de déterminer les doses optimales à administrer au patient.

Un long travail de préparation a été nécessaire pour remplir les conditions cliniques et réglementaires nécessaires au démarrage de l’étude. Ce travail a été réalisé en collaboration avec le Centre Investigation et d’Epidémiologie Clinique (CIEC) du LIH.

Il est fondamental d’assurer aux patients du CHL qui ont donné leur accord pour être inclus dans l’étude que toutes les précautions nécessaires ont été prises pour garantir leur sécurité, confirme Prof. Laetitia Huiart, directrice du Department of Population Health du LIH.

Seul hôpital luxembourgeois ayant la recherche parmi ses missions, très impliqué dans plus d’une centaine de projets de phase 2 à 4 (dont 28 en oncologie) et désireux de contribuer activement à l’élaboration de nouveaux médicaments, le CHL fait ainsi le premier pas pour accueillir davantage d’essais cliniques précurseurs.

Ce nouveau développement permet de compléter l’arsenal clinique et thérapeutique déjà mis à la disposition des patients, notamment dans leur lutte contre le cancer.

Prise en charge des patients atteints d’un cancer au sein du CHL Kriibszentrum: vers des traitements de plus en plus personnalisés

Au CHL, tous les patients atteints d’un cancer sont pris en charge au sein du CHL Kriibszentrum. Il offre une prise en charge complète de tous les types de cancer, de la prévention, au diagnostic et au traitement.

Les décisions thérapeutiques sont toujours prises au cours de réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) réunissant entre autres médecins de la spécialité, oncologues, chirurgiens, radiothérapeutes, radiologues, médecins nucléaires...

L’objectif est d’individualiser la prise en charge, à la fois en prenant en compte les recommandations selon les derniers référentiels internationaux, la possibilité d’accéder à des thérapies innovantes, l’état général de santé et le souhait du patient.

Comme pour l’étude Spring, c’est en permettant l’implication des médecins du CHL dans des projets de recherche innovants, axés sur une prise en charge personnalisée des patients atteints de cancer, que le Kriibszentrum répond à cet objectif.


À propos de l’essai Spring

«Spring est un essai réalisé dans le cadre du consortium international WIN “Worldwide Innovative Network in Cancer Personalized Medicine’’, une association française Loi 1901 qui réunit 41 institutions dans 17 pays afin d’accélérer la recherche translationnelle et clinique, au service du patient, dans le domaine de la médecine personnalisée.

Afin de proposer une solution thérapeutique pour la majorité des patients atteints de CPNPC avancé ou métastatique, Spring met en œuvre une stratégie qui repose sur l’amélioration de la caractérisation de la tumeur, la combinaison des thérapies, inspirée de la lutte contre le VIH/sida, l’utilisation d’un algorithme afin de mieux prédire la réponse de chaque patient.»

Le contenu de ce communiqué de presse est de la seule responsabilité de son auteur: "Centre hospitalier de Luxembourg (CHL)"